Camille Cauvez
Book,  Non classé

Angry witch circle

Vous avez sûrement vu passer sur les réseaux sociaux (surtout sur Instagram), cet hashtag, #angrywitchcircle ? Le « cercle de sorcières » en colère qui se tiennent par la main et forment une boucle infinie à travers le monde ? Ces sorcières sont des femmes, puissantes et libres, qui se battent pour disposer librement de leur corps et pour le droit à l’avortement. Il s’agit ici d’un challenge d’illustration proposé par une talentueuse illustratrice française, Clémence Gouy, en soutien aux femmes qui se battent pour leurs droits.

L'interdiction du droit des femmes à l’IVG

En effet, 32 pays se sont ligués contre le droit à l’avortement, notamment les Etats-Unis, le Brésil ou encore l’Egypte, la Hongrie, la Pologne, et ont signé de la signature une déclaration contre l’avortement, coïncidant avec la nomination de Amy Coney Barrett, juge fédérale conservatrice et catholique, à la Cour Suprême. Des milliers de manifestants ont protesté contre l’interdiction quasi-totale de l’avortement qui a été votée en Pologne.

La chasse aux sorcières

De plus, par le passé, des centaines de milliers de femmes ont été traquées, torturées et brûlées par les institutions religieuses pendant la période de la Renaissance, pour avoir soigné et aidé des femmes à avorter.

L’image de la sorcière que l’on a gardé depuis, est une vieille femme au nez crochu et au rire presque hystérique, chevauchant son balai volant… mais la sorcière est aujourd’hui la figure emblématique de la femme forte et indépendante, celle qui ne se soumet pas aux dictats de la société, celle qui ne veut pas d’enfant, ou encore celle qui vieillit célibataire ou veuve. Et ce sont ces femmes qui étaient violemment éliminées pendant la Renaissance.

"Together we stand"

Feed Insta Angry Witch circle

Ce challenge d’illustration a été lancé par Clémence Gouy, graphiste mais aussi illustratrice féministe et engagée, et consiste à ce que chacun représente la femme puissante et libre dans ses propres codes graphiques, tout en respectant certains « règles » et en se référant au template donné par Clémence : il faut que chaque sorcière aie ses mains placées au bon endroit sur le format carré de l’illustration, afin de ne pas briser le cercle : le but est que ces sorcières soient unies et se soutiennent dans cette bataille !

En participant à ce challenge et en partageant activement sur les réseaux sociaux notre représentation personnelle de la femme puissante et battante, nous exprimons notre créativité et notre soutien aux femmes courageuses.

En réalité, j’étais tellement motivée à participer à ce challenge que j’ai eu plein d’idées : j’ai dû choisir la couleur de peau, la morphologie, le style vestimentaire… une fois n’est pas coutume, c’était dur de me décider.. alors je ne me suis pas décidé et dessiné plusieurs femmes 😍 Et la dernière sorcière m’a donné bien du fil à retordre !
J’ai réalisé ces illustrations avec l’application Procreate.

Speed drawing de ma sorcière en colère

Ci-dessous, un petit speed drawing très speed, de ma sorcière numéro 2 😊

Vous aussi vous avez participé et dessiné votre version de la femme libre ?

Si ce n’est pas encore fait, vous avez jusqu’au 20 novembre pour vous exprimer ! N’oubliez pas de tagguer Clémence et de mettre le hashtag #angrywitchcircle pour rejoindre le cercle ! 😊

 

N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant

Simone de Beauvoir

L’article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !